Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

I'M GOIN' DOWN

JE DÉPRIME



We sit in the car outside your house
For a while I can feel the heat coming 'round
I go to put my arms around you
And you give me a look like I'm way out of bounds
You let out one of your bored sighs
Well lately, when I look into your eyes

I'm goin' down, down, down...
I'm goin' down, down, down...
...


We get dressed up
And we go out baby for the night
We come home early burning, burning
Burning in some fire fight
I'm sick and tired of your setting me up
Setting me up just to knock-a, knock-a, knock-a me down

Down, down, down...
I'm goin' down, down , down...
...

I pull you close now baby
But when we kiss I can feel a doubt
I remember back when we started
My kisses used to turn you inside out
I used to drive you to work in the morning
Friday night I'd drive you all around
You used to love to drive me wild
But lately girl you get your kicks from just driving me down

Down, down, down...
I'm goin' down, down, down...
...

I'm goin' down, down, down...
I'm goin' down, yeah, about the deed I've done

...

****


Nous sommes assis dans la voiture devant chez toi
Depuis un moment je sens la passion monter
Je vais pour te prendre dans mes bras
Et tu me lances un de tes regards comme si je dépassais les bornes
Tu laisses échapper un de tes soupirs de lassitude
Depuis peu, quand je te regarde dans les yeux

Je déprime, déprime, déprime...
Je déprime, déprime, déprime...
...


Nous nous faisons tout beaux
Et nous sortons pour la nuit
Nous rentrons au petit matin brûlant, brûlant
Brûlant du feu de la dispute
J'en ai vraiment marre de tes sales coups
Les coups que tu me fais simplement pour m'humilier

Je déprime, déprime, déprime...
Je déprime, déprime, déprime...
...


Je te serre maintenant contre moi, ma chérie
Mais quand nous nous embrassons je ressens comme un doute
Je me rappelle qu'au début de notre histoire
Mes baisers t'enflammaient
Je te conduisais au travail le matin
Le vendredi soir je te conduisais partout
Mais depuis peu, tu prends ton pied à me faire déprimer

Je déprime, déprime, déprime...
Je déprime, déprime, déprime...
...

Je déprime, déprime, déprime...
Je déprime à cause de ce contrat que j'ai passé
...

...

****

NOTES

La version studio de I'm Goin' Down a été enregistrée le 12 et 13 mai 1982 au studio Power Station, à New York City.

****

I'M GOIN' DOWN
"Cette chanson parle de la grandeur et décadence des relations. Vous savez quand, pour la première fois, vous rencontrez quelqu'un, quel que soit l'endroit où vous allez, vous vous tenez la main, vous vous embrassez tout le temps... Vous êtes chez vous et vous allez au cinéma, et vous lui dites "Ma chérie, qu'est-ce que tu veux voir ?" et elle répondra "Mon chéri, je m'en moque, tout ce que tu veux voir". Et peu importe ce qu'elle porte ou ce à quoi elle ressemble, ce sera "Oh, tu es si belle ce soir". Et si vous lui dîtes "Je ne sais pas si ce soir je veux sortir ou rester à la maison ?", "Mon chéri, peu m'importe tant que je suis avec toi"... Et puis six mois plus tard, c'est "Je veux voir Kramer contre Kramer", "Non, je veux voir Mad Max", vous saisissez ? "Tu es obligé de sortir avec cette chemise ce soir ?...""Pourquoi ne peut-on pas sortir ce soir ?..." Et finalement, cette scène se termine par une sorte de long, long regard, froid et sévère" (East Rutherford, 20.08.1984)

****

I'M GOIN' DOWN

****

I'M GOIN' DOWN


Lu 1296 fois