Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

LOCAL HERO

HÉROS LOCAL



I was driving through my hometown
I was just kinda killin' time
When I seen a face staring out of a black velvet painting
From the window of the five and dime

I couldn't quite recall the name
But the pose looked familiar to me
So I asked the salesgirl who was that man
Between the doberman and Bruce Lee ?

She said "Just a local hero"
"Local hero" she said with a smile
"Yeah, a local hero
He used to live here for a while"


I met a stranger dressed in black at the train station
He said "Son, your soul can be saved"
There's beautiful women, nights of low livin'
And some dangerous money to be made

There's a big town 'cross the whiskey line
And if we turn the right cards up
Well, they make us boss, the devil pays off
And them folks that are real hard up

They get their local hero
Somebody with the right style
They get their local hero
Somebody with just the right smile


Well, I learned my job, I learned it well
Fit myself with religion and a story to tell
First they made me the king, then they made me pope
Then they brought the rope

I woke to a gypsy girl sayin' "Drink this"
Well, my hands had lost all sensation
These days I'm feeling alright
'Cept I can't tell my courage from my desperation

From the tainted chalice
Well, I drunk some heady wine
Tonight I'm layin' here but there's something in my ear
Sayin' there's a little town just beneath the floodline

Needs a local hero
Somebody with the right style
Lookin' for a local hero
Someone with the right smile


Lookin' for a local hero
Somebody with the right style
Lookin' for a local hero
Somebody with just the right smile

Local hero
"Local hero" she said with a smile
Local hero
"He used to live here for a while"


(Local hero, local hero...)

****


Je traversais ma ville natale en voiture
Je ne faisais que tuer le temps
Quand j’ai vu un visage qui me fixait dans un tableau en velours noir
Depuis la vitrine du Five & Dime (1)

Je ne me souvenais plus exactement du nom
Mais la pose me semblait familière
Alors j'ai demandé à la vendeuse qui était cet homme
Entre le doberman et Bruce Lee ?

Elle a dit "Juste un héros local"
"Un héros local" a-t-elle dit avec un sourire
"Oui, un héros local
Il a vécu ici quelques temps"


A la gare, j’ai rencontré un inconnu vêtu de noir
Il m’a dit "Jeune homme, ton âme peut être sauvée"
Il y a de belles femmes, des nuits de débauche
Et de l’argent risqué à se faire

Il y a une grande ville de l'autre côté de la ligne ferroviaire du Whisky
Et si on retourne les bonnes cartes
On fait de vous un patron, le diable vous récompense
Et ces gars qui sont vraiment fauchés

Ils ont leur héros local
Quelqu’un qui a le style qui convient
Ils ont leur héros local
Quelqu’un qui a le sourire qui convient


J’ai appris mon métier, je l’ai bien appris
Je me suis trouvé une religion et une histoire à raconter
D’abord ils m’ont fait roi, ensuite ils m’ont fait pape
Et puis ils ont apporté la corde

Je me suis réveillé auprès d’une gitane qui m’a dit "Bois ça"
Mes mains avaient perdu toute sensation
Ces jours-ci je me sens bien
Sauf que je ne fais plus la différence entre mon courage et mon désespoir

Du calice impur
J’ai bu du vin capiteux
Ce soir, je suis étendu là mais il y a quelque chose dans mon oreille
Qui me dit qu’il existe une petite ville sous le niveau des eaux

Qui a besoin d’un héros local
Quelqu’un qui a le style qui convient
A la recherche d’un héros local
Quelqu’un qui a le sourire qui convient


A la recherche d’un héros local
Quelqu’un qui a le style qui convient
A la recherche d’un héros local
Quelqu’un qui a le sourire qui convient


Un héros local
"Un héros local" a-t-elle dit avec un sourire
Un héros local
"Il a vécu ici quelques temps"


(Un héros local, un héros local...)

****

NOTES

(1) Les magasins Five & Dime sont des bazars où la marchandise est à prix réduit, voire à prix unique. Il s'agit ici des enseignes Newberry.

****

"La chanson suivante est une histoire vraie. Mais un peu triste... Je traversais la ville où j'avais grandi et je suis tombé sur une vitrine de chez J. J. Newberry et j'ai vu une photo de moi, une interprétation de moi par un artiste sur un beau et grand tableau en velours noir. Sur un des côtés, il y avait Bruce Lee et on avait l'impression qu'il me donnait un coup de pied sur la tête, et de l'autre côté il y avait un chien, qui ne me regardait même pas. Et le pire, c'est que je voulais un exemplaire. Alors, j'ai envoyé Patti à l'intérieur le chercher. En dessous, il y avait une grande pancarte qui disait "A vendre 19.99"... Dans ma propre ville natale, il y avait écrit "19.99"... Je l'ai accroché chez moi, pensant que les personnes qui viendraient me voir rigoleraient bien... Un après l'autre, mes amis sont entrés et personne n'a rigolé... Voilà pourquoi l’histoire est triste...'' (Los Angeles, 22.09.1992)

****

"Local Hero jette un regard ironique sur "les flèches et les coups de la fortune hostile" (Songs)

****

LOCAL HERO


Lu 735 fois