Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

STREETS OF PHILADELPHIA

RUES DE PHILADELPHIE



I was bruised and battered
And I couldn't tell what I felt
I was unrecognizable to myself
Saw my reflection in a window
I didn't know my own face
Oh, brother, are you gonna leave me wastin' away
On the streets of Philadelphia

I walked the avenue
Till my legs felt like stone
I heard voices of friends
Vanished and gone
At night I could hear the blood in my veins
Just as black and whispering as the rain
On the streets of Philadelphia

Ain't no angel gonna greet me
It's just you and I my friend
And my clothes don't fit me no more
I walked a thousand miles just to slip this skin

The night has fallen, I'm lyin' awake
I can feel myself fadin' away
So receive me brother, with your faithless kiss
Or will we leave each other alone like this
On the streets of Philadelphia

****


J'étais tuméfié et meurtri
Et j'étais incapable de dire ce que je ressentais
J'étais méconnaissable à mes yeux
J'ai vu mon reflet dans une vitre
Je n'ai pas reconnu mon propre visage
Oh ! mon frère, vas-tu me laisser dépérir ici
Dans les rues de Philadelphie

J'ai arpenté l'avenue
Jusqu'à ce que mes jambes soient dures comme la pierre
J'ai entendu les voix des amis
Évanouis et partis
La nuit, je pouvais entendre le sang dans mes veines
Noir et chuchotant comme la pluie
Dans les rues de Philadelphie

Aucun ange ne viendra m'accueillir
Il n'y a plus que toi et moi, mon ami
Et mes habits ne me vont même plus
J'ai parcouru des centaines de kilomètres juste pour me libérer de cette peau

La nuit est tombée, je suis allongé, éveillé
Je me sens disparaître peu à peu
Alors reçois-moi mon frère, avec ton baiser infidèle
Où bien nous quitterons-nous chacun seul ainsi
Dans les rues de Philadelphie

****

NOTES

STREETS OF PHILADELPHIA
Streets Of Philadelphia est une chanson composée pour le film Philadelphia (1994) de Jonathan Demme et enregistrée à Thrill Hill (CA) en août 1993, avec Tommy Sims (background vocals).

****

STREETS OF PHILADELPHIA
"Une après-midi de 94 [93, ndt], j'ai reçu un coup de téléphone de Jonathan Demme. Nous nous étions déjà rencontrés quelques années auparavant sur un tournage. Jonathan téléphonait pour me demander de réfléchir à l'écriture d'une chanson pour un film qu'il réalisait, Philadelphia. Ce film traitait de la lutte d'un homosexuel face au Sida et de son combat pour garder son poste dans un prestigieux cabinet d'avocats de Philadelphie.

J'avais établi un studio chez moi, à Rumson, et pendant plusieurs après-midi, j'ai retravaillé un texte que j'avais partiellement écrit et qui parlait de la mort d'un ami proche. Jonathan m'avait demandé une chanson rock pour ouvrir le film. J'ai passé une journée ou deux à essayer de m'adapter, mais les paroles que j'avais semblaient résister à une mise en musique dans le style rock. J'ai alors commencé à bidouiller sur un synthétiseur, jouant par-dessus un rythme d'influence hip-hop que j'avais programmé sur ma drum-machine. Dès que j'ai ralenti le rythme de quelques accords mineurs, les paroles se sont mises en place et la voix que je cherchais est arrivée.

J'ai terminé la chanson en quelques heures et envoyé une cassette à Jonathan pensant qu'elle ne conviendrait pas, mais pour voir s'il pouvait lui trouver une quelconque utilité [...]

Streets Of Philadelphia a été un succès grâce au film et parce qu'elle traitait d'un sujet que le pays essayait de saisir à ce moment-là. Comment traitons-nous nos filles et fils confrontés au Sida ? Comment leur fournissons-nous reconnaissance et compassion pour triompher du préjudice et lier ensemble des communautés disparates ? (Songs)

****

"J'avais un ami très proche qui avait un cancer et qui est décédé à cette époque-là. Pour moi, l'expérience a été extrêmement bouleversante, être aussi proche d'une maladie de cette ampleur. Je n'avais jamais fait l'expérience de ce qui est exigé ou demandé aux gens proches d’une personne si malade. Une partie de cette expérience-là s'est retrouvée dans la chanson [...] Il y avait une certaine tranquillité spirituelle que j'ai essayé de capturer. Puis, j'ai essayé d'utiliser une voix humaine, une voix aussi humaine que possible. Je voulais que vous soyez dans la tête du personnage, à écouter ses pensées – un personnage qui était à l'orée de sa mort mais qui avait encore le sentiment d'être très vivant." (The Advocate, 02 avril 1996)

****

Streets Of Philadelphia a été élue en 1994 : 'Chanson de l'année', 'Meilleure chanson rock', 'Meilleure performance vocale rock' et 'Meilleure chanson originale écrite pour un film' à la 37ème cérémonie des Grammy Awards. Elle a également été élue Oscar 1994 de la meilleure chanson originale de film.

****

STREETS OF PHILADELPHIA


Lu 4848 fois