Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

THE NEW TIMER

LE NOUVEAU TRAVAILLEUR



09_the_new_timer.mp3 09 The New Timer.mp3  (13.32 Mo)


He rode the rails since the Great Depression
Fifty years out on the skids
He said "You don't cross nobody
You'll be all right out here kid"

Left my family in Pennsylvania
Searchin' for work I hit the road
I met Frank in East Texas
In a freight yard blown through with snow

From New Mexico to Colorado
California to the sea
Frank, he showed me the ropes, sir
Just till I could get back on my feet

I hoed sugar beets outside of Firebaugh
I picked the peaches from the Marysville trees
They bunked us in a barn just like animals
Me and a hundred others just like me

We split up come the springtime
I never seen Frank again
'Cept one rainy night, he blew by me on a grainer
Shouted my name and disappeared in the rain and wind

They found him shot dead outside of Stockton
His body lyin' on a muddy hill
Nothin' taken nothin' stolen
Somebody killin' just to kill

Late that summer I was rollin' through the plains of Texas
A vision passed before my eyes
A small house sittin' trackside
With the glow of the savior's beautiful light

A woman stood cookin' in the kitchen
Kid sat at a table with his old man
Now I wonder does my son miss me
Does he wonder where I am

Tonight I pick my campsite carefully
Outside the Sacramento yard
Gather some wood and light a fire
In the early winter dark

Wind whistling cold I pull my coat around me
Heat some coffe and stare out into the black night
I lie awake, I lie awake, sir
With my machete by my side

My Jesus, your gracious love and mercy
Tonight I'm sorry could not fill my heart
Like one good rifle
And the name of who I ought to kill

****


Il parcourait les voies ferrées depuis la Grande Dépression
Cinquante années à la dérive
Il disait "Tu croises personne
Tu seras bien ici fiston"

J’ai quitté ma famille en Pennsylvanie
A la recherche d’un travail, j’ai mis les voiles
J’ai rencontré Frank dans l’Est du Texas
Dans un dépôt de marchandises balayé par la neige

Du Nouveau-Mexique jusqu’au Colorado
De la Californie jusqu’à la mer
Frank, il m’a montré les ficelles du métier, Monsieur
Jusqu’à ce que je reprenne pied

J’ai bêché les champs de betteraves à la sortie de Firebaugh (1)
J’ai ramassé les pêches dans les arbres de Marysville (2)
Ils nous ont entassés dans une grange tout comme des animaux
Moi et une centaine d’autres tout comme moi

On s’est séparés au début du printemps
Je n’ai jamais revu Frank
Sauf par une nuit pluvieuse, il est passé à toute allure près de moi au volant d'un camion à céréales
Il a crié mon nom et a disparu dans la pluie et le vent

On l'a retrouvé mort, une balle dans le corps, à la sortie de Stockton (3)
Son corps gisant sur une colline couverte de boue
Rien de pris, rien de volé
Quelqu’un tuant juste pour tuer

A la fin de cet été-là, je roulais ma bosse à travers les plaines du Texas
Une vision m'est apparue
Une petite maison au bord de la voie ferrée
Dans l'éclat de la belle lumière du sauveur

Une femme faisait à manger dans la cuisine
Un enfant était assis à une table avec son père
Je me demande si je manque à mon fils
S'il se demande où je suis

Ce soir, je choisis mon campement avec soin
Près du dépôt ferroviaire de Sacramento (4)
Je ramasse du bois et j'allume un feu
Dans l’obscurité de ce début d'hiver

Le vent siffle de manière glaciale, je me couvre de mon manteau
Je fais chauffer du café et je regarde fixement la nuit noire
Je suis allongé, éveillé, je suis allongé, éveillé, Monsieur
Avec ma machette à mes côtés

Seigneur, la bienveillance de ton amour et de ta pitié
Ce soir, je le regrette, n’a pas réussi à combler mon cœur
Comme un bon fusil
Et le nom de celui que je devrais tuer

****

NOTES

THE NEW TIMER
La chanson prend son origine dans un livre de Dale Maharidge (auteur) et de Michael Williamson (photographe), publié en 1985 et intitulé Journey To Nowhere: The Saga of the New Underclass. En rupture de stock, le livre a été réédité en 1996, avec une préface de Bruce Springsteen.

"J'avais quasiment terminé l'album Tom Joad, quand, une nuit, incapable de dormir, j'ai pris ce livre sur mon étagère. Je l'ai lu d'une traite et je me suis allongé, terrifié par ses implications. La semaine suivante, j'ai écrit Youngstown et The New Timer" (Préface)

****

(1) Firebaugh est une ville de l’État de Californie située sur la San Joaquin River, dans le comté de Fresno.

(2) Marysville est une ville historique de l’État de Californie, située dans le comté de Yuba, au nord de la ville de Sacramento.

(3) Stockton est une ville de l’État de Californie, située dans le comté de San Joachin.

(4) Sacramento est la capitale de l’État de Californie. Située dans le comté du même nom, la ville s'est développée à partir de 1848 avec la ruée vers l'or.

****

THE NEW TIMER


Lu 892 fois