Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Brendan O'Brien & le Southern Tracks Recording



Le travail d'un producteur de nos jours, ne se résume pas à fournir de l'argent pour financer les enregistrements. C'est une personne qui "voit" avec l'artiste le disque à l'avance, et qui sait, contrairement à l'artiste, quel matériel utiliser, comment l'utiliser et comment mettre en place certaines parties (gérer des arrangements rythmiques, trouver un matériel particulier pour un son particulier...). C'est un ingénieur du son qui ne se contente plus de placer des micros et d'appuyer sur la touche "record". Il donne aussi son avis, participe au processus créatif et devient - presque - un membre à part entière du groupe.

Brendan O'Brien

Brendan O'Brien & le Southern Tracks Recording
"Et tout à coup, il y a eu ce nouveau type, il y a eu ce nouveau public. Des racines différentes, un peu plus jeune que nous. Il avait un langage qui ne s'inspirait pas seulement des références musicales dont nous nous inspirions. Mais voilà un type qui s'inspirait de... Il connaissait toutes nos références, cet endroit où je vole toutes mes choses, toutes mes influences, mais il avait aussi tout le reste. Il a amené avec lui ses nombreuses influences, différentes des miennes. Et ce qu'il a apporté, c'est vraiment un second souffle à nos enregistrements. Si vous n'avez plus d'idées, trouvez quelqu'un qui en a, vous savez. Trouvez quelqu'un et intégrez cette personne à votre vie créative. Et il savait tout simplement comment enregistrer le groupe d'une façon puissante, actuelle et de manière fidèle à son identité" (Bruce Springsteen, janvier 2009)

Avec Brendan O'Brien, c'était la première fois que Bruce Springsteen prenait un producteur hors de sa sphère professionnelle, et déjà connu pour d'autres types de profils artistiques, tels que Pearl Jam, Rage Against The Machine, Red Hot Chili Peppers...

Alors, pourquoi lui ? Jeune ingénieur du son né en 1960 à Atlanta, il a commencé à s'y faire un nom en tant que musicien (guitare, basse, claviers...) dans les années 1980, avant d'entamer une carrière d'ingénieur et de producteur, notamment avec les Black Crows.

Au sein du Southern Tracks Recording, un studio d'enregistrement acheté par Mike Clark et ouvert dans sa forme moderne en 1988, il a commencé à travailler sur ses propres projets dès 1989, et s'y est établit définitivement en 1993. Il avait entre-temps déjà acquis une excellente réputation comme producteur de rock américain alternatif sur la Côte Ouest.

À la mort de Mike Clark, Brendan O'Brien a continué à perpétuer l'œuvre de son mentor au sein du studio et l'a transformé en un lieu moderne de renommée mondiale.

Bruce Springsteen est venu visiter le studio en 2002 et a rapidement décidé de s'y installer pour gérer le retour du E Street Band sur de nouvelles compositions, avec un nouveau son. Producteur lui-même (il a produit la plupart de ses propres albums), la réputation de "sons modernes" que sort la console de O'Brien avec l'aide de matériel vintage, a certainement intrigué et séduit le chanteur.

Bruce Springsteen est un artiste qui a toujours su quelle direction il voulait prendre. Et rares sont les producteurs qui trahissent les artistes ou les déstabilisent intentionnellement. Le son des albums sous l'ère O'Brien est donc certainement un choix personnel de l'artiste lui-même. Il faut alors se méfier des critiques systématiques sur le travail de producteur de Brendan O'Brien (qui sait très bien faire sonner les guitares saturées et les batteries explosives...).

Brendan O'Brien possède également un sérieux atout en poche; il officie dans un studio, le Southern Tracks Recording, qui accueille de l'excellent matériel d'enregistrement.

Southern Tracks Recording

L'ancienne école d'ingénieurs du son, basée à Atlanta (GA) a été rachetée par Mike Clark qui, à partir de 1988, l'a fait évoluer en un studio d'enregistrement moderne, dessiné par George Augspurger.

Le studio d'enregistrement Southern Tracks Recording n'est pas immense. Il y a la régie, où se trouve la table de mixage (ou console), les préamplificateurs, les compresseurs et autres effets, ainsi que les différentes paires d'enceintes.

Une première salle de "prise de son général" assez grande (deux fois la régie) et deux autres salles plus petites, destinées à la batterie et aux claviers. Il y a également une autre toute petite salle (destinée à la prise de chant, de saxophone ou encore d'ampli guitare). La configuration est typique d'un studio d'enregistrement actuel.
Brendan O'Brien & le Southern Tracks Recording


Lu 2133 fois