Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CAUTIOUS MAN

UN HOMME PRUDENT



05_cautious_man.mp3 05 Cautious Man.mp3  (9.09 Mo)


Bill Horton was a cautious man of the road
He walked lookin' over his shoulder and remained faithful to its code
When something caught his eye, he'd measure his need
And then very carefully he'd proceed

Billy met a young girl in the early days of May
It was there in her arms he let his cautiousness slip away
In their lovers twilight, as the evening sky grew dim
He'd lay back in her arms and laugh at what had happened to him

On his right hand Billy'd tattooed the word "love" and on his left hand was the word "fear"
And in which hand he held his fate was never clear
Come Indian summer he took his young lover for his bride
With his own hands built her a great house down by the riverside

Now Billy was an honest man, he wanted to do what was right
He worked hard to fill their lives with happy days and loving nights
Alone on his knees in the darkness, for steadiness he'd pray
For he knew in a restless heart the seed of betrayal lay

One night Billy awoke from a terrible dream, callin' his wife's name
She lay breathing beside him in a peaceful sleep, a thousand miles away
He got dressed in the moonlight and down to the highway he strode
When he got there, he didn't find nothing but road

Billy felt a coldness rise up inside him that he couldn't name
Just as the words tattooed 'cross his knuckles, he knew would always remain
At their bedside, he brushed the hair from his wife's face as the moon shone on her skin so white
Filling their room in the beauty of God's fallen light

****

Bill Horton était un homme de la route prudent
Il marchait en regardant par-dessus son épaule et restait fidèle aux principes de ce mode de vie
Quand quelque chose attirait son regard, il évaluait ses besoins
Et puis très prudemment il passait à l'action

Billy a rencontré une jeune fille au début du mois de mai
C'était là, dans ses bras, qu'il a laissé sa prudence lui échapper
Dans leur crépuscule d'amoureux, alors que le ciel du soir s'assombrissait
Il s'abandonnait dans ses bras et riait de ce qu'il lui était arrivé

Sur sa main droite Billy avait tatoué le mot "amour" et sur sa main gauche il y avait le mot "peur" (1)
Et la main dans laquelle il tenait son destin n'était jamais clair
L'été indien venu, il a pris sa jeune fiancée pour épouse
De ses propres mains il lui a construit une grande maison au bord de la rivière

A présent Billy était un honnête homme, il voulait faire ce qui était bien
Il travaillait dur pour remplir leur vie de jours heureux et de nuits tendres
Seul à genoux dans l'obscurité, pour la constance il priait
Car il savait que dans un cœur agité se trouve la graine de la trahison

Une nuit, Billy a été réveillé par un terrible rêve, appelant le nom de sa femme
Elle respirait à ses côtés, dans un sommeil paisible, à des milliers de kilomètres
Il s'est habillé au clair de lune et il s'est précipité jusqu'à l'autoroute
Une fois arrivé, il n'a trouvé que la route

Billy sentait un froid l'envahir qu'il ne pouvait décrire
Tout comme les mots tatoués sur ses phalanges, il savait qu'il resterait en lui à jamais
A leur chevet, il dégagea les cheveux du visage de sa femme alors que la lune brillait sur sa peau si blanche
Remplissant leur chambre dans la beauté de la lumière divine

****

NOTES

CAUTIOUS MAN
(1) Ce tatouage s'inspire du film The Night Of The Hunter (La nuit du chasseur, 1955), un film américain réalisé par Charles Laughton, dans lequel le personnage principal, Harry Powell (un pasteur joué par Robert Mitchum) a deux mots tatoués sur ses phalanges.

"Et mon petit gars, tu fixes mes doigts du regard. Voudrais-tu que je te raconte une petite histoire sur la main gauche et la main droite ? L’histoire du bien et du mal ? H-A-I-N-E ! C’est avec cette main gauche que le frère ainé Caïn a asséné un coup à son frère qui l’a tué. A-M-O-U-R ! Tu vois ces doigts ? Ces doigts ont des veines qui vont directement à l’âme de l’homme. La main droite, mes amis, la main de l’amour. Maintenant, regardez, et je vous montrerai l’histoire de la vie. Ces doigts, mes chers amis, sont constamment en train de se faire la guerre et à lutter sans merci. Regardez-les maintenant ! La main gauche du frère ainé, la main gauche cherche le combat, et il semble que l’amour s’en est allé. Mais attendez une minute ! L’amour est un gagnant ! Oui monsieur ! C’est l’amour qui a triomphé et la haine de la main gauche a perdu le combat" (Sermon du pasteur Harry Powell).

****

CAUTIOUS MAN


Lu 1095 fois