Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

DRIVE FAST (THE STUNTMAN)

COUNDUIS VITE (LE CASCADEUR)



06_drive_fast__the_stuntman_.mp3 06 Drive Fast (The Stuntman).mp3  (9.8 Mo)

I got two pins in my ankle and a busted collarbone
A steel rod in my leg, but it walks me home
At nine, I climbed high into the boughs of our neighborhood's tallest tree
I don't remember the fear, just the breeze

Drive fast, fall hard
I'll keep you in my heart
Don't worry about tomorrow
Don't mind the scars
Just drive fast, fall hard


At nineteen, I was the king of the dirt down at the Remington draw
I liked the pedal and I didn't mind the wall
'Midst the roar of the metal I never heard a sound
I was looking for anything, any kind of drug to lift me up off this ground

Oh drive fast, fall hard
I'll keep you in my heart
Yeah don't worry about tomorrow
Don't mind the scars
Just drive fast, fall hard


We met on the set of this B picture that she made
She liked her guys a little greasy, 'neath her pay grade
We headed down to Baja in the desert, we made our stand of it
Figured maybe together we could get the broken pieces to fit

Drive fast, fall hard
Keep me in your heart
Yeah don't worry about tomorrow
Don't mind the scars

Just drive fast, fall hard
I'll keep you in my heart
Yeah don't worry about tomorrow
Don't mind the scars
Just drive fast, fall hard


I got two pins in my ankle and a busted collarbone
A steel rod in my leg, but it walks me home

****

J'ai deux broches à la cheville et une clavicule cassée
Une tige en acier dans la jambe, mais elle me ramène à la maison
A neuf ans, je grimpais sur les branches de l'arbre le plus haut de notre quartier
Je ne me souviens pas de la peur, juste de la brise

Conduis vite, chute lourdement
Je te garderai dans mon cœur
Ne t’inquiète pas des lendemains
Ne t'en fais pas des cicatrices
Conduis juste vite, chute lourdement


A 19 ans, j'étais le roi de la poussière lors des courses à Remington
J'aimais l'accélérateur et je ne faisais pas attention au mur
Au milieu du vrombissement du métal, je n'ai jamais entendu le moindre son
Je cherchais n'importe quoi, n'importe quelle drogue qui me soulève de ce sol

Oh conduis vite, chute lourdement
Je te garderai dans mon cœur
Oui, ne t’inquiète pas des lendemains
Ne t'en fais pas des cicatrices
Conduis juste vite, chute lourdement


Nous nous sommes rencontrés sur le plateau de cette série B qu'elle tournait
Elle aimait ses types un peu rustres, d'un niveau social plus bas
Nous sommes partis dans le désert, à Baja, nous avons trouvé notre place là-bas
Nous pensions que peut-être, nous pourrions assembler ensemble les morceaux cassés

Conduis vite, chute lourdement
Garde-moi dans ton cœur
Oui, ne t’inquiète pas des lendemains
Ne t'en fais pas des cicatrices


Conduis juste vite, chute lourdement
Je te garderai dans mon cœur
Oui, ne t’inquiète pas des lendemains
Ne t'en fais pas des cicatrices
Conduis juste vite, chute lourdement


J'ai deux broches à la cheville et une clavicule cassée
Une tige en acier dans la jambe, mais elle me ramène à la maison

****

NOTES

"Dans Drive Fast, j'avais cette métaphore du cascadeur. Qui est toujours une métaphore du risque, cette idée que nous avons tous en nous des parties brisées. Ce qui nous effraye, et ce qui nous enthousiasme, et ce qui nous inspire, ce sont souvent des sentiments très proches. Ces sentiments sont l'essence-même de ce qui nous conduit à prendre des risques... dans la vie et en amour. Quelque part, tout le monde est brisé. Physiquement, émotionnellement, spirituellement. Dans cette vie, personne ne s'en sort sans blessure. J'ai écrit une chanson sur un type qui ne trouve pas simplement le courage de faire son travail, mais le courage de se risquer à être avec une personne que vous aimez. Nous essayons toujours de trouver quelqu'un dont les parties brisées s'accordent avec nos parties brisées, et un ensemble émerge. C'était donc une bonne métaphore pour... pour une histoire comme celle-là" (Stone Hill Farm, avril 2019)

****

DRIVE FAST (THE STUNTMAN)


Lu 99 fois