Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

MY CITY OF RUINS

MA VILLE DE RUINES



15_my_city_of_ruins.mp3 15 My City of Ruins.mp3  (11.45 Mo)


There's a blood red circle
On the cold dark ground
And the rain is falling down

The church door's thrown open
I can hear the organ's song
But the congregation's gone

My city of ruins, my city of ruins


Now the sweet bells of mercy
Drift through the evening trees
Young men on the corner like scattered leaves

The boarded up windows
The empty streets
While my brother's down on his knees

My city of ruins, my city of ruins

Come on, rise up ! Come on, rise up !
Come on, rise up ! Come on, rise up !
...

Now there's tears on the pillow
Darlin', where we slept
And you took my heart when you left

Without your sweet kiss
My soul is lost, my friend
Tell me how do I begin again ?

My city's in ruins, my city's in ruins

Now with these hands, with these hands
With these hands, with these hands
I pray Lord
(With these hands, with these hands)
I pray for the strength Lord
(With theses hands, with these hands)
I pray for the faith Lord
(With these hands, with these hands)
I pray for your love Lord
(With these hands, with these hands)
I pray for the strength Lord
(With these hands, with these hands)
I pray for your love Lord
(With these hands, with these hands)
I pray for the faith Lord
(With these hands, with these hands)
I pray for the strength Lord
(With these hands, with these hands)

Come on, rise up ! Come on, rise up !
Come on, rise up ! Come on, rise up !
...

****


Il y a un cercle rouge sang
Sur le sol sombre et froid
Et la pluie tombe

La porte de l'église est grande ouverte
J'entends le chant de l'orgue
Mais les fidèles sont partis

Ma ville de ruines, ma ville de ruines

Le doux carillon de la miséricorde
Dérive à travers les arbres du soir
De jeunes hommes au coin de la rue tels des feuilles éparpillées

Les fenêtres barricadées
Les rues désertes
Tandis que mon frère est à genoux

Ma ville de ruines, ma ville de ruines

Allez, relève-toi ! Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi ! Allez, relève-toi !
...

Il y a des larmes sur l'oreiller
Ma chérie, là où nous dormions
Et tu as emporté mon cœur quand tu es partie

Sans ton doux baiser
Mon âme est perdue, mon amie
Dis-moi comment puis-je repartir à zéro ?

Ma ville est en ruines, ma villes est en ruines

Maintenant avec ces mains, avec ces mains
Avec ces mains, avec ces mains
Je prie, Seigneur
(Avec ces mains, avec ces mains)
Je prie pour avoir la force, Seigneur
(Avec ces mains, avec ces mains)
Je prie pour avoir la foi, Seigneur
(Avec ces mains, avec ces mains)
Je prie pour avoir ton amour, Seigneur
(Avec ces mains, avec ces mains)
Je prie pour avoir la force, Seigneur
(Avec ces mains, avec ces mains)
je prie pour avoir ton amour, Seigneur
(Avec ces mains, avec ces mains)
Je prie pour avoir la foi, Seigneur
(Avec ces mains, avec ces mains)
Je prie pour avoir la force, Seigneur
(Avec ces mains, avec ces mains)

Allez, relève-toi ! Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi ! Allez, relève-toi !
...

****

NOTES

"C'est un gospel. C'est comme beaucoup de choses que j'ai faites, comme The Promised Land ou ... Land Of Hope And Dreams. Elles sont toutes fondamentalement ancrées dans le gospel, ou ancrées dans le gospel et le blues. Il me semblait que cet élément allait être l'élément significatif du disque en quelque sorte" (Uncut, 09.2002)

****

"Finalement, nous avons refermé le cercle avec My City Of Ruins, l'âme gospel de mes disques préférés des années 60, parlant à présent pas seulement d'Asbury, mais avec de la chance, d'autres lieux et d'autres terres. C'était ma trace" (Songs)

****

MY CITY OF RUINS


Lu 1113 fois