Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Philadelphie, 04 octobre 2008



Philadelphie, 04 octobre 2008
"Bonjour Philly,

Je suis heureux d'être ici aujourd'hui pour cette campagne d'inscription sur les listes électorales et pour Barack Obama, le prochain Président des États-Unis.

J'ai passé 35 années à écrire sur l'Amérique, sur son peuple et sur la signification de la Promesse Américaine. Cette Promesse qui nous a été transmise, ici même dans cette ville, par nos pères fondateurs, avec une seule instruction: Faîtes de votre mieux pour rendre ces choses réelles. L'opportunité, l'égalité, la justice sociale et économique, un traitement équitable pour tous nos citoyens, l'idée américaine, comme influence positive partout dans le monde, pour une existence plus juste et plus paisible. Voilà les choses qui donnent à notre vie espoir, modèle et sens. Ce sont elles qui nous unissent ensemble et qui nous donnent foi en ce contrat qui nous lie les uns aux autres.

J'ai passé la majeure partie de ma vie artistique à évaluer la distance entre cette promesse américaine et la réalité américaine. Pour beaucoup d'Américains, qui aujourd'hui perdent leur emploi, leur maison, qui voient l'argent de leur retraite disparaître, qui n'ont aucun accès aux soins médicaux, ou qui ont été abandonnés dans nos quartiers déshérités, la distance entre cette promesse et cette réalité n'a jamais été aussi grande ou aussi douloureuse.

Je crois que dans sa propre vie et dans son travail, le Sénateur Obama a pris la mesure de cette distance. Je crois que dans son cœur, il comprend le prix à payer pour cette distance, dans le sang et dans la douleur, dans la vie quotidienne de chaque Américain. Je crois qu'en tant que président, il travaillerait pour restituer cette promesse à tant de nos concitoyens qui ont, à juste titre, perdu foi en sa signification. Après le gouvernement catastrophique de ces huit dernières années, nous avons besoin d'une personne qui nous guide vers un projet de réhabilitation de l'Amérique. Dans mon travail, je parcours le monde, je joue dans de grands stades, tout comme le Sénateur Obama. Je trouve toujours que, où que j'aille, l'Amérique reste pour l'Homme un reposoir pour ses espoirs, ses opportunités et ses désirs, et qu'en dépit de l'érosion terrible de notre position partout dans le monde, causée par notre gouvernement actuel, nous restons, pour beaucoup, une maison de rêves. Un millier de George Bush et un millier de Dick Cheney ne seront jamais capables de démolir cette maison-là.

Ils vont, cependant, quitter le pouvoir, nous laissant en héritage les tragédies nationales que sont Katrina, l'Irak, et notre crise financière. Notre maison sacrée des rêves a été abusée, pillée et laissée dans un tel état de délabrement. Elle a besoin d'être soignée, elle a besoin d'être sauvée, elle a besoin d'être défendue contre tous ceux qui voudraient la brader pour le pouvoir ou pour l'argent facile. Elle a besoin de bras forts, de cœurs, et d'esprits. Elle a besoin d'une personne qui ait la compréhension, la modération, la capacité à délibérer, la maturité, la compassion, la solidité et la foi du Sénateur Obama, pour nous aider à reconstruire une nouvelle fois cette maison. Mais bien plus que tout, elle a besoin de nous. De vous et de moi. Pour construire cette maison avec la générosité qui se trouve au cœur de l'esprit américain. Une maison qui soit plus vraie et assez grande pour héberger les espoirs et les rêves de tous nos concitoyens. C'est là où réside notre avenir. En tant que peuple, selon notre capacité à accomplir cette tâche, nous réussirons ou nous échouerons. Aujourd'hui, je ne sais pas pour vous, mais moi, je veux qu'on me rende mon rêve, je veux qu'on me rende mon Amérique, je veux qu'on me rende mon pays.

Il est donc maintenant temps de soutenir Barack Obama et Joe Biden, de relever nos manches et de nous préparer à cette résurrection."

Benjamin Franklin Parkway, Philadelphie (PA) - 04 octobre 2008
Benjamin Franklin Parkway, Philadelphie (PA) - 04 octobre 2008

****

NOTES

Ce discours, prononcé au cours de la campagne présidentielle américaine 2008, avait pour but de soutenir le candidat démocrate, Barack Obama, mais aussi d'inciter de nouveaux votants à s'enregistrer sur les listes électorales et d'apporter de nouveaux volontaires pour la campagne du sénateur de l'Illinois.


Lu 396 fois