Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

RAMROD

ALLONS S'ÉCLATER



Hey, little dolly with the blue jeans on
I wanna ramrod with you, honey, till half-past dawn
Let your hair down, mama, and pick up this beat
Come on and meet me tonight down on Bluebird Street
I've been working all week, I'm up to my neck in hock
Come Saturday night, I let my ramrod rock

Well, she's a hot stepping hemi with a four on the floor
She's a roadrunner engine in a '32 Ford
Late at night when I'm dead on the line
I swear I think of your pretty face when I let her unwind
Well, look over yonder see them city lights
Come on little dolly 'n go ramroddin' tonight

Come on, come on, come on little baby
Come on, come on, let's shake it tonight
Come on, come on, come on little sugar
Dance with your daddy and we'll go ramroddin' tonight

Hey, little dolly, won't you say you will
Meet me tonight up on top of the hill
Well, just a few miles 'cross the county line
There's a cute little chapel nestled down in the pines
Say you'll be mine, little girl, I'll put my foot to the floor
Give me the word now sugar, we'll go ramroddin' forever more

****


Hé, petite poupée en blue-jeans
Je veux m'éclater avec toi, ma chérie, jusqu'à l'aube et plus
Détends-toi et rentre dans le rythme
Viens me retrouver ce soir sur Bluebird Street
Je travaille toute la semaine, j'ai des dettes jusqu'au cou
Quand arrive le samedi soir, je lâche les chevaux avec mon bolide

C'est un Hemi brûlant avec quatre vitesses au plancher (1)
C'est un moteur de compétition dans une Ford de 1932
Tard dans la nuit quand je suis sur cette ligne de départ
Je jure penser à ton joli visage quand je le laisse s'emballer
Regarde au loin et vois ces lumières de la ville
Allez ma poupée, allons nous éclater ce soir

Allez, allez, allez ma chérie
Allez, allez, faisons-le trembler
Allez, allez, allez mon cœur
Danse avec ton papa et on ira s'éclater ce soir

Hé, petite poupée, veux-tu bien accepter
De me retrouver ce soir au sommet de la colline
À quelques kilomètres après la limite du comté
Il y a une jolie petite chapelle blottie entre les pins
Dis-moi que tu seras mienne, je serai pied au plancher
Je t'en donne ma parole maintenant, on ira s'éclater encore et encore

****

NOTES

La version studio de Ramrod a été enregistrée le 12 juin 1979 au studio Power Station, à New York City, et retravaillée le 27 août et le 05 septembre 1979, et le 04 et 19 avril 1980.

****

(1) Les moteurs Hemi, développés dans les années 50 par Chrysler, sont des moteurs V8 à têtes hémisphériques. Bruce Springsteen y fait également référence dans la chanson Born To Run.

****

"(Cette chanson) est tellement anachronique. Le personnage – ce qu'il veut accomplir est impossible. Quand je l’ai écrite, l'idée était, en quelque sorte, d'en faire un partenaire à Cadillac Ranch, et à d’autres choses. Il y a ce vieux gros bruit de moteur. Cette chanson est un fichu gros consommateur d’essence. Et c’est le son que je voulais, ce bruit de moteur fort et ronflant. Et ce mec, il est là, mais il n’est plus vraiment là. C’est le gars de Wreck On The Highway - n’importe quel mec, en fait. Mais c’est aussi le gars, à la fin, qui dit, "Je t’en donne ma parole maintenant, on ira s'éclater encore et encore". Je ne sais pas, pour moi, c'est un vers vraiment triste, parfois [...] J’adore quand nous jouons cette chanson sur scène. Ce n’est qu’une chanson joyeuse, une célébration de tous ces trucs qui vont disparaître - qui ont presque déjà disparu. J’avais renoncé à mettre cette chanson sur un disque dix millions de fois. Dix millions de fois. Je l'ai écartée de Darkness (On The Edge Of Town) et je l’ai écartée de celui-là, également. Parce que je pensais que c’était une erreur". (Musician, février 1981)

****

"Il y avait une colline à côté de chez moi où vous pouviez monter la nuit, vous pouviez voir la ville de New York. Et il y avait une petite église devant laquelle on passait en montant au sommet. J'avais une petite amie à cette époque-là dont j'étais follement amoureux. Je me souviens que je montais sur cette colline et lui disais "Toi et moi, nous allons nous marier là dans cette chapelle !"... Heureusement, nous nous sommes séparés et elle a vendu toutes mes affaires au Hard Rock Café. Et puis, une nuit, la foudre s'est abattue sur l'église et elle a pris feu" (Londres, 28.05.2005)

****

RAMROD


Lu 3147 fois