Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

The New York Times, 05 août 2004

Les accords du changement



The New York Times, 05 août 2004
par Bruce Springsteen

Les artistes et les musiciens d'une nation occupent une place particulière dans sa vie politique et sociale. Au fil des années, j'ai essayé de réfléchir longuement et profondément sur ce que cela signifie d'être américain : sur l'identité propre et la position que nous occupons dans le monde, et comment cette position est la mieux véhiculée. J'ai essayé d'écrire des chansons qui parlent à notre fierté et critiquent nos échecs.

Ces questions sont au cœur de cette élection: qui sommes-nous, que représentons-nous, pourquoi combattons-nous. Personnellement, au cours des 25 dernières années, j'ai toujours essayé de me tenir à l'écart des politiques partisanes. En lieu et place, j'ai été partisan d'un ensemble d'idéaux: la justice économique, les droits civiques, une politique étrangère humaine, la liberté et une vie décente pour tous nos concitoyens. Cette année, cependant, pour beaucoup d'entre nous, les enjeux sont devenus trop importants pour rester à l'écart de cette élection.

A travers mon travail, j'ai toujours essayé de poser des questions difficiles: comment se fait-il que la nation la plus riche au monde a tant de mal à honorer ses promesses et à rester fidèle envers ses citoyens les plus fragiles ? Pourquoi avons-nous toujours autant de mal à voir plus loin que le voile de la race ? Comment nous conduisons-nous dans les périodes difficiles sans tuer les choses que nous chérissons ? Comment se fait-il que la réalisation de notre promesse en tant que peuple semble toujours à portée de main, et cependant toujours hors de portée ?

Je ne pense pas que John Kerry et John Edwards détiennent toutes les réponses. Je crois qu'ils s'intéressent sincèrement à poser les bonnes questions et à travailler pour apporter des solutions honnêtes. Ils comprennent que nous avons besoin d'un gouvernement qui mettent l'accent sur l'équité, la curiosité, la franchise, l'humilité, le souci de tous les citoyens américains, le courage et la foi.

Les gens ont des notions différentes de ces valeurs et ils les vivent de différentes façons. Dans mes chansons, j'ai essayé de chanter sur certaines d'entre elles. Mais j'ai également mes propres idées sur leur signification. C'est pourquoi j'ai pour projet de rejoindre beaucoup d'amis artistes, dont le Dave Matthews Band, Pearl Jam, R.E.M., les Dixie Chicks, Jurassic 5, James Taylor et Jackson Browne, pour une tournée dans le pays en ce mois d'octobre. Nous jouerons sous le couvert d'une nouvelle entité appelée Vote For Change. Notre but est de changer l'orientation de ce gouvernement et de changer l'Administration actuelle en novembre.

Comme beaucoup d'autres, après les conséquences du 11-septembre, j'ai ressenti l'unité de ce pays. Je ne me souviens pas de quelque chose d'aussi similaire. J'ai soutenu la décision d'entrer en Afghanistan et j'ai espéré que la gravité de l'époque produirait force, humilité et sagesse chez nos dirigeants. A la place, nous avons plongé tête baissée dans une guerre inutile en Irak, offrant la vie de nos jeunes hommes et femmes en utilisant comme prétexte des circonstances aujourd'hui discréditées. Nous accumulons des déficits records, alors que simultanément nous supprimons ou réduisons des services comme les programmes d'étude après l'école. Nous accordons des réductions d'impôts au 1% des plus riches (les grosses compagnies, les guitaristes prospères) accroissant la division des richesses, ce qui menace de détruire notre contrat social entre individus et de rendre muette la promesse d'"une seule nation indivisible".

C'est à travers la pratique sincère des meilleures qualités humaines - le respect de l'autre, l'honnêteté envers nous-mêmes, la foi en nos idéaux - que nous sommes en vie aux yeux de Dieu. C'est la manière dont notre âme, en tant que nation et en tant qu'individu, est révélée. Notre gouvernement américain s'est beaucoup trop éloigné des valeurs américaines. Il est temps d'avancer. Le pays que nous portons dans notre cœur attend.

Bruce Springsteen est auteur et artiste de scène.

****

Cette tribune, parue dans le New York Times, présentait la tournée Vote For Change, qui devait se tenir dans les états indécis de l'élection présidentielle américaine 2004. Les fonds récoltés étaient destinés à soutenir l'action de l'association America Coming Together, dont la mission consiste à éduquer les électeurs, à les mobiliser et à les aider à se rendre aux urnes

****



Lu 334 fois