Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

PARADISE

PARADIS



14_paradise.mp3 14 Paradise.mp3  (12.93 Mo)


Where the river runs to black
I take the schoolbooks from your pack
Plastics, wire and your kiss
The breath of eternity on your lips

In the crowded market place
I drift from face to face
I hold my breath and close my eyes
I hold my breath and close my eyes

And I wait for paradise, and I wait for paradise

The Virginia hills have gone to brown
Another day, another sun goin' down
I visit you in another dream
I visit you in another dream

I reach and feel your hair
Your smell lingers in the air
I brush your cheek with my fingertips
I taste the void upon your lips

And I wait for paradise, and I wait for paradise

I search for you on the other side
Where the river runs clean and wide
Up to my heart the waters rise
Up to my heart the waters rise

I sink 'neath the water cool and clear
Drifting down, I disappear
I see you on the other side
I search for the peace in your eyes

But they're as empty as paradise, they're as empty as paradise

I break above the waves
I feel the sun upon my face

****


Là où la rivière se fond dans l'obscurité
Je sors les livres d'école de ton cartable
Des explosifs, une mèche et ton baiser
Le souffle de l'éternité sur tes lèvres

Sur la place du marché bondée
Je dérive de visage en visage
Je retiens mon souffle et ferme les yeux
Je retiens mon souffle et ferme les yeux

Et j'attends le paradis, et j'attends le paradis

Les collines de la Virginie ont tourné au brun
Un autre jour, un autre soleil couchant
Je te rends visite dans un autre rêve
Je te rends visite dans un autre rêve

Je tends la main et touche tes cheveux
Ton odeur persiste dans l'air
Je caresse ta joue du bout de mes doigts
Je goûte au vide sur tes lèvres

Et j'attends le paradis, et j'attends le paradis

Je te cherche de l'autre côté
Là où coule la rivière pure et large
Jusqu'à mon cœur les eaux montent
Jusqu'à mon cœur les eaux montent

Je sombre sous l'eau fraîche et claire
A la dérive je disparais
Je te vois de l'autre coté
Je cherche la paix dans tes yeux

Mais ils sont aussi vides que le paradis, ils sont aussi vides que le paradis

Je refais surface au-dessus des vagues
Je sens les rayons du soleil sur mon visage

****

NOTES

"Paradise a également été écrit vers la fin, une étude sur les différentes impressions d'une vie après la mort. Dans le premier couplet, un jeune poseur de bombes Palestinien candidat au suicide contemple ses derniers instants sur terre. Dans le second, une épouse d'un militaire de la Marine américaine se languit de son mari disparu au Pentagone. L'absence physique, les odeurs, le désir humain de revenir à un tout. Dans le dernier couplet, mon personnage plonge au fond des eaux qui sont entre ces mondes, où il se confronte à son amour perdu, dont les yeux sont "aussi vides que le paradis". Les morts ont leurs propres occupations, tout comme les vivants" (Songs)

****

PARADISE


Lu 1255 fois