Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

SONG FOR ORPHANS



Well, the multitude assembled and tried to make the noise
Them black blind poet generals and restless loud white boys
But time's grew thin and the axis grew somehow incomplete
Where instead of child lions we had aging junkie sheep

Well, how many wasted have I seen signed "Hollywood or bust"
And left to ride the ever ghostly Arizona gusts
Cheerleader tramps and kids with big amps sounding in the void
High society vamps, ex-heavyweight champs mistaking soot for soil

So break me now big Mama as Old Faithful breaks the day
Believe me my good Linda, the aurora will shine the way
The confederacy's in my name now, the hounds are held at bay
The axis needs a stronger arm, do you feel your muscles play


Well, the doorstep blanket weaver, Madonna pushes bells
From house to house I see her giving last kisses and wishing well
To every gypsy mystic hero that the kids might find a place
Who get lost forever mama and papa on their weekends out in space

Well, sons they search for fathers, but the fathers are all gone
The lost souls search for saviors, but saviors don't last long
Those nameless questless renegade brats who live their lives in song
They run the length of a candle with a goodnight whisper then they're gone

So break me now big Mama as Old Faithful breaks the day
Believe me my good Linda, the aurora will shine the way
The confederacy's in my name now, the hounds are held at bay
The axis needs a stronger arm, do you feel your muscles play


Well, the missions are filled with hermits, they're looking for a friend
The terraces are filled with cat-men just looking for a way in
Those orphans jumped on silver mountains lost in celestial alleyways
They wait for that old tramp Dog Man Moses, he takes in all the strays

Now don't you grow on empty legends or lonely cradle songs
Billy the Kid was just a bowery boy who made a living twirling his guns
The night she's long and lanky and she speaks in a mother tongue
She lullabies the refugees with amplifier's hum

So break me now big Mama as Old Faithful breaks the day
Believe me my good Linda, the aurora will shine the way
The confederacy's in my name now, the hounds are held at bay
The axis needs a stronger arm, do you feel your muscles play
The confederacy's in my name now, the hounds are held at bay
The axis needs a stronger arm, do you feel your muscles play

****

NOTES

"Je travaillais sur un coffret, issu de mes archives, et je suis tombé sur certaines de ces chansons que j'avais enregistrées pour John Hammond, l'ancien vice-président de Columbia Records, qui m'a découvert et qui m'a fait signer un contrat. En 1972, j'avais 22 ans, et j'avais fait une démo pour lui, et ces enregistrements étaient là, et il s'agissait de chansons que j'avais écrites avant mon premier album. Je me suis donc replongé dans cette musique, et je me suis dit qu'il y en avaient quelques autres qui seraient intéressantes à jouer avec le groupe. C'est sympa de retourner en arrière et de voir comment mon écriture était sauvage, et sans retenue, à cette période-là. Et être capable de prendre ces chansons du passé jusqu'au présent, avec le groupe, et les chanter avec ma voix actuelle, c'était un voyage plaisant. Chaque vers est dément ! Et quelque part, elles finissent par avoir du sens. Mais je ne suis pas certain de savoir comment j'ai fait à l'époque" (New York Times, 18 octobre 2020)

****

"Je suis tombé dessus alors que je travaillais sur Tracks 2 et je me suis dit que ces trois chansons étaient intéressantes, et que j'aimerais les entendre jouer par le groupe. Nous en avons enregistré une par hasard pour le Record Store Day. Nous avons enregistré Janey Needs A Shooter. Et puis quand je me suis retrouvé derrière la console, et que je l'ai entendu, je me suis dit que nous ne pouvions pas la donner ainsi, elle devait faire partie d'un album. C'est la première chanson que nous avons enregistré pour Letter To You, et après celle-là, je me suis dit qu'il y en avait quelques autres qui pourraient subir le même traitement. J'en ai donc choisi deux autres que j'aimais et nous les avons jouées et elles étaient formidables, vous savez ? La combinaison des paroles et de la mélodie de cette époque-là avec l’énergie et la maturité du groupe aujourd'hui, les ont transformé en de jolies choses". (Asbury Park Press, 28 octobre 2020)

****

SONG FOR ORPHANS


Lu 37 fois