Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

SPARE PARTS

PIÈCES DÉTACHÉES



Bobby said he'd pull out, Bobby stayed in
Janey had a baby, it wasn't any sin
They were set to marry on a summer day
Bobby got scared and he ran away

Jane moved in with her Ma out on Shawnee Lake
She sighed "Ma, sometimes my whole life feels like one big mistake"
She settled in in a back room, time passed on
Later that winter a son come along

Spare parts and broken hearts
Keep the world turnin' around


Now Janey walked that baby across the floor night after night
But she was a young girl and she missed the party lights
Meanwhile in South Texas, in a dirty oil patch
Bobby heard 'bout his son bein' born and swore he wasn't ever goin' back

Spare parts and broken hearts
Keep the world turnin' around, 'round


Janey heard about a woman in Calverton
Put her baby in the river, let the river roll on
She looked at her boy in the crib where he lay
Got down on her knees, cried till she prayed

Mist was on the water, low run the tide
Janey held her son down at the riverside
Waist deep in the water, how bright the sun shone
She lifted him in her arms and carried him home

As he lay sleeping in her bed, Janey took a look around at everything
Went to a drawer in her bureau and got out her old engagement ring
Took out her wedding dress, tied that ring up in its sash
Went straight down to the pawn shop man and walked out with some good cold cash

Spare parts and broken hearts
Keep the world turnin' around

Spare parts and broken hearts
Keep the world turnin' around

****

Bobby avait promis qu'il se retirerait, Bobby ne l'a pas fait
Janey a eu un bébé, ce n'était pas un péché
Ils devaient se marier un jour d'été
Bobby a pris peur et il s'est enfui

Jane est allée habiter chez sa mère près de Shawnee Lake
Elle a dit en soupirant "Maman, parfois j'ai l'impression que ma vie n'est qu'une énorme erreur"
Elle s'est installée dans une chambre du fond, le temps a passé
Plus tard, cet hiver-là, un fils est né

Les pièces détachées et les cœurs brisés
Continuent de faire tourner le monde


Janey promenait ce bébé d'un bout à l'autre de la chambre soir après soir
Mais elle était jeune et les lumières de la fête lui manquaient
Pendant ce temps-là dans le Sud du Texas, dans un bled pétrolier crasseux
Bobby a entendu dire que son fils était né et a juré qu'il ne retournerait jamais là-bas

Les pièces détachées et les cœurs brisés
Continuent de faire tourner le monde


Janey a entendu parler d'une femme à Calverton
Qui avait mis son bébé dans la rivière et laissé la rivière suivre son cours
Elle a regardé son petit garçon dans le berceau où il dormait
Elle s'est agenouillée, a pleuré avant de se mettre à prier

Il y avait de la brume sur l'eau, basse était la marée
Janey a maintenu son fils au bord de la rivière
De l'eau jusqu'à la taille, comme le soleil brillait fort !
Elle le reprit dans ses bras et le ramena à la maison

Alors qu'il dormait dans son lit, Janey a jeté un œil sur tout ce qui l'entourait
Est allée jusqu'à un tiroir de son bureau et a sorti sa vieille bague de fiançailles
A sorti sa robe de mariée, a attaché cette bague à la ceinture
Est allée directement chez un prêteur sur gages et en est ressortie avec de l'argent tout neuf

Les pièces détachées et les cœurs brisés
Continuent de faire tourner le monde


Les pièces détachées et les cœurs brisés
Continuent de faire tourner le monde

****

NOTES

"C’est une chanson à propos d'une femme qui lutte pour se libérer d’une partie de son passé qui l’empêche d’avancer, pour se libérer de ses vieux rêves qui font que le monde lui brise constamment le cœur. Elle lutte pour comprendre l’importance de sa propre existence et l’importance de la vie de son enfant. Il semble que n'importe quel endroit où nous allons, ou ce que nous devenons, la valeur de notre propre vie nous échappe de temps à autre. Nous nous demandons ce que nous faisons ici. Je lutte avec ça tout le temps et je pense que beaucoup de gens aussi. C'est donc une chanson sur une femme qui mène ce combat..." (Cleveland, 14.03.1988)

****

SPARE PARTS
"Il y avait ce type et cette fille et ils se sont rencontrés dans un petit bar, le long de la côte. C'était un peintre en bâtiment et il était assez jeune, un peu tête brûlée... et elle, elle était un peu plus âgée et ce qu'elle aimait bien chez lui, c'était ce petit côté téméraire. Et ils sont tombés amoureux et ils ont emménagé dans un petit appartement, à quelques pâtés de maison de la plage. C'était pendant l'hiver, et c'était un trois ou quatre pièces, et il y avait comme une véranda. Les choses se sont vraiment très bien passées pendant longtemps. Et elle est tombée enceinte et ils ont fait des projets pour se marier, il lui a acheté une bague et elle a choisi une robe. Et puis quelque chose s'est passé. Je suppose qu'il était peut-être un peu trop jeune, ou effrayé, mais il a pris peur et il a détalé. Mais elle ne l'a jamais vraiment laissé partir. Elle l'a gardé dans sa tête et elle l'a gardé dans son cœur. Et chaque jour il était là, même si jamais il n'est revenu. C'était comme un vieux rêve que le monde lui a volé et avec lequel il lui a brisé le cœur, encore et encore, chaque jour qui passe. Car il arrive un moment où on doit prendre le passé et s'en débarrasser. C'est une chanson sur une femme, une femme se débattant pour comprendre la valeur de sa propre existence, essayant de comprendre la valeur de la vie de son enfant, essayant de mettre de côté ses vieux rêves, de se débarrasser de son passé et de trouver quelque chose de neuf et de beau et de significatif dans sa vie aujourd'hui..." (Los Angeles, 28.04.1988)

****

SPARE PARTS


Lu 958 fois