Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

THE POWER OF PRAYER



Dreamy afternoon 'neath the summer sun
We'd lie by the lake 'till the evening comes
I run my fingers through your sun streaked hair
Baby, that's the power of prayer

Summer nights, summer's in the air
I stack the tables with the chairs
It's closing time and you're standing there
Baby, that's the power of prayer

It's a fixed game without any rules
An empty table on a ship of fools
I'm holding hearts, I play the pair
Darling, it's just the power of prayer

It's a fixed game without any rules
An empty table on a ship of fools
I'm holding hearts, I play the pair
I'm going all in 'cause I don't care

They say that love it comes and goes
But darling what, what do they know
I'm reaching for heaven, we'll make it there
Darling, it's just the power of prayer
Baby, it's just the power of prayer
Darling, it's just the power of prayer

Last call, the bouncer shuts the door
"This Magic Moment" drifts across the floor
As Ben E. King's voice fills the air
Baby, that's the power of prayer

****

NOTES

"En vieillissant, je suis devenu un auteur-compositeur spirituel, simplement par nature, par les choses qui m'ont intéressé en grandissant. Finalement, j'écris sur ma propre vie spirituelle, et je m'adresse à la votre. Nous faisons beaucoup de musique qui parle à l'âme, c'est l'essence même de notre groupe. Peu importe ce que j'écoute, que ce soit la voix de Ben E. King, comme je le dis dans la chanson, ou bien les Drifters, ou certains doo-wop mystiques du début des années 60 - j'y trouve l'essence-même de l'esprit. C'était quelque chose que je cherchais à communiquer lorsque j'ai commencé à écrire ma propre musique. Ce n'est pas dogmatique ou pompeux, il ne s'agit pas de religion. Il y a juste une âme, je l'espère" (New York Times, 18 octobre 2020)

****

"J'ai été élevé dan la foi catholique, ce qui a suffit à me rendre la religion insupportable à vie. Mais plus tard, je me suis rendu compte qu'on pouvait fuir la religion, mais qu'on ne pouvait pas vraiment fuir sa foi. C'est pour ça que je fais souvent référence à ce vocabulaire-là : House of A Thousand Guitars ou The Power Of Prayer. Ces petites chansons de trois minutes, ces portraits en 180 secondes que j'ai découvert avec la pop, ce sont autant de petites méditations ou de petites prières pour moi. C'est ma foi qui a nourri toutes ces chansons en leur donnant une dimension spirituelle. C'est primordial dans la vie". (Apple TV, 18 octobre 2020)

****

THE POWER OF PRAYER


Lu 43 fois