Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

THIS HARD LAND

CETTE TERRE HOSTILE



Hey, there mister
Can you tell me what happened to the seeds I've sown
Can you give me a reason, sir
As to why they've never grown

They've just blown around from town to town
Till they're back out on these fields
Yeah, where they fall from my hand
Back into the dirt of this hard land

And me and my sister
From Germantown, yeah, we did ride
We made our bed, sir
From the rock on the mountainside

We been blowin' around from town to town
Lookin' for a place to land
Where the sun burst through the clouds to fall like a circle
Like a circle of fire down on this hard land

Now even the rain it don't come 'round
Don't come 'round here no more
And the only sound at night's the wind
Slammin' the back porch door

Yeah, it stirs you up like it wants to blow you down
Twistin' and churnin' up the sand
Leavin' all them scarecrows lyin' facedown
Facedown in the dirt of this hard land

From a building up on the hill
I can hear a tape deck blastin' "Home On The Range"
I can see them Bar-M choppers
Sweepin' low across the plains

And it's me and you, Frank, we're lookin' for lost cattle
Our hooves twistin' and churnin' up the sand
We're ridin' in the whirlwind searchin' for lost treasure
Way down south of the Rio Grande
We're ridin' 'cross that river in the moonlight
Up onto the banks of this hard land

Hey Frank, won't you pack your bags
And meet me tonight down at Liberty Hall
Just one kiss from you my brother
And we 'll ride until we fall

We'll sleep in the fields, we'll sleep by the rivers
And in the morning we'll make a plan
Well, if you can't make it, stay hard, stay hungry, stay alive if you can
And meet me in a dream of this hard land

****


Hé, Monsieur
Pouvez-vous me dire ce qui est arrivé aux graines que j'ai semées
Pouvez-vous me donner une raison, Monsieur
Pour laquelle elles n'ont jamais poussé

Elles ont été simplement balayées par le vent de ville en ville
Avant de revenir dans ces champs
Où elles tombent de ma main
De retour dans la poussière de cette terre hostile

Et ma sœur et moi
De Germantown, on est partis (1)
On a fait notre lit, Monsieur
Dans la roche, à flanc de montagne

On a été balayés par le vent de ville en ville
A la recherche d'un endroit où se poser
Là où le soleil perce à travers les nuages et tombe comme un cercle
Comme un cercle de feu sur cette terre hostile

Aujourd'hui même la pluie ne vient pas par ici
Elle ne vient plus par ici
Et la nuit, le seul bruit est celui du vent
Qui fait claquer la porte de derrière

Il vous bouscule comme s'il voulait vous pousser à terre
Retournant et remuant le sable
Laissant tous ces épouvantails mordre la poussière
Mordre la poussière de cette terre hostile

D'un bâtiment en haut de la colline
J'entends un magnétophone hurler "Home On The Range" (2)
Je vois ces hélicoptères du ranch Bar-M
Survoler les plaines sans bruit (3)

Et c'est toi et moi, Frank, on recherche le bétail égaré
Nos sabots retournant et remuant le sable
On chevauche dans le tourbillon à la recherche d'un trésor perdu
Tout au sud du Rio Grande (4)
On traverse cette rivière au clair de lune
Jusqu'aux rivages de cette terre hostile

Hé Frank, est-ce que tu ne veux pas faire tes bagages
Et me retrouver ce soir à Liberty Hall
Rien qu'un baiser de toi mon frère
Et on chevauchera jusqu'à en tomber

On dormira dans les champs, on dormira près des rivières
Et au matin, on aura préparer un programme
Et si tu n'y arrives pas, reste solide, reste affamé, reste en vie si possible
Et retrouve-moi dans un rêve de cette terre hostile

****

NOTES

(1) Germantown est un quartier de Philadelphie qui doit son nom aux premiers européens qui s'y sont installés au XVIIème siècle, en provenance d'Allemagne.

(2 ) Home On The Range est la chanson de l'état du Kansas depuis 1947 et l'hymne non officiel de l'Ouest américain. C'est à l'origine un poème intitulé My Western Home, écrit par le Dr. Brewster M. Highley vers 1870 et publié en 1873 sous le titre de Oh, Give Me A Home Where The Buffalo Roam. Mis en musique par Daniel E. Kelley, il sera adapté par le compositeur Texan David Guion au début du XXème siècle.

(3) Les hélicoptères du ranch Bar-M qui "survolent les plaines sans bruit" sont utilisés dans les grandes propriétés pour rassembler les troupeaux.

(4) Le Rio Grande est un fleuve long de 3000 km. Il prend sa source dans les montagnes Rocheuses, dans le massif de San Juan (Colorado) et se jette dans le Golfe du Mexique. Ce fleuve sert de frontière naturelle entre le Mexique et les États-Unis sur les 2000 derniers km de son cours. Nommé Rio Grande aux États-Unis, il s'appelle Río Bravo del Norte (ou Río Bravo) au Mexique.

****

"This Hard Land suit la recherche d'un "foyer" malgré l'impatience et l'isolement qui est au cœur du personnage Américain. La chanson parle d'amitié et de survie et termine l'album sur une dose d'idéalisme (Songs)

****

"Je crois que celle-là résume bien celles qui se sont envolées. Enregistrée dans la ville frontière de NYC en janvier 95, avec moi et le groupe et un de mes derniers couplets préférés" (Greatest Hits)

****

THIS HARD LAND


Lu 1141 fois