Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

WE TAKE CARE OF OUR OWN

NOUS PRENONS SOIN DES NÔTRES



I been knocking on the door that holds the throne
I been looking for the map that leads me home
I been stumbling on good hearts turned to stone
The road of good intentions has gone dry as a bone

We take care of our own
We take care of our own
Wherever this flag’s flown
We take care of our own


From Chicago to New Orleans, from the muscle to the bone
From the shotgun shack to the Super Dome
There ain't no help, the cavalry stayed home
There ain't no one hearing the bugle blowin'

We take care of our own
We take care of our own
Wherever this flag’s flown
We take care of our own


Where're the eyes, the eyes with the will to see
Where're the hearts that run over with mercy
Where's the love that has not forsaken me
Where's the work that'll set my hands, my soul free
Where's the spirit that'll reign, rain over me
Where's the promise from sea to shining sea
Where's the promise from sea to shinning sea
Wherever this flag is flown
Wherever this flag is flown
Wherever this flag is flown

We take care of our own
We take care of our own
Wherever this flag is flown
We take care of our own

...

****


J'ai frappé à la porte qui détient le trône
J'ai cherché la carte qui me mène chez moi
J'ai trébuché sur des cœurs vertueux transformés en pierre
Le chemin des bonnes intentions s'est complètement asséché

Nous prenons soin des nôtres
Nous prenons soin des nôtres
Partout où flotte ce drapeau
Nous prenons soin des nôtres


De Chicago à la Nouvelle Orléans, du muscle à l'os
De l'abri de fortune au Super Dome (1)
Il n'y a aucune aide, la cavalerie est restée à la maison
Il n'y a personne qui entend sonner le clairon

Nous prenons soin des nôtres
Nous prenons soin des nôtres
Partout où flotte ce drapeau
Nous prenons soin des nôtres


Où sont les yeux, les yeux ayant la volonté de voir
Où sont les cœurs qui débordent de clémence
Où est l'amour qui ne m'a pas abandonné
Où est le travail qui libérera mes mains, mon âme
Où est l'esprit qui régnera, qui pleuvra sur moi
Où est la promesse du passage de la mer à la mer étincelante (2)
Où est la promesse du passage de la mer à la mer étincelante
Partout où flotte ce drapeau
Partout où flotte ce drapeau
Partout où flotte ce drapeau

Nous prenons soin des nôtres
Nous prenons soin des nôtres
Partout où flotte ce drapeau
Nous prenons soin des nôtres


...

****

NOTES

(1) Le (Mercedes-Benz) Superdome (anciennement Louisiana Superdome), est un stade couvert situé à La Nouvelle-Orléans (Louisiane). En 2005, bien qu'endommagé par l'ouragan Katrina, le stade avait réussi à abriter plus de 30 000 habitants au cours du passage de l'ouragan.

(2) L'expression "From sea to shining sea" a été emprunté à l'hymne patriotique America the Beautiful, dont les paroles ont été écrites par Katharine Lee Bates (et publiées comme un poème en 1895), puis mis en musique par Samuel A. Ward.

****

"Cette chanson, We Take Care Of Our Own, pose la question à laquelle le reste du disque essaie de répondre. Qui est, bien évidemment : Prenons-nous soin des nôtres ? Et souvent, nous ne le faisons pas. Nous n’offrons pas un même terrain de jeu à tous nos concitoyens. Et dans le même temps, elle ne cède pas aux seuls conservateurs ce qui pourrait être du patriotisme ou des images, comme le drapeau. Je les revendique, comme je l’ai fait dans une bonne partie de mon œuvre, au fil des années. Le reste du disque essaie de répondre aux questions qui se posent dans le dernier couplet de cette chanson : Où sont les cœurs qui débordent de clémence ? Où est le travail dont j’ai besoin ? Où est l'esprit qui règne sur moi ? Où sont les yeux qui voient ? Ce sont des questions auxquelles le reste du disque essaie de répondre et qui sont contenues dans la question que pose le titre de cette chanson, We Take Care Of Our Own" (Backstreets, 16.02.2012)

****

WE TAKE CARE OF OUR OWN


Lu 4404 fois