Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Variety, octobre 2017

Sur la Côte avec Bruce



Bruce Springsteen à Broadway, son prochain album et son amour du New Jersey

Par Jem Aswad

****

Variety, octobre 2017
Les terres vallonnées et boisées et les pâturages d'un vert vif du centre du New Jersey sont aussi éloignés que possible de Broadway et de ses lumières scintillantes légendaires, à la fois spirituellement et mentalement. Mais c'est là bas que se dirige Variety par un bel après-midi de septembre pour une rencontre de l’autre côté de la rivière avec Bruce Springsteen, afin de parler de sa carrière et de son prochain spectacle qui s'étalera sur 18 semaines au Walker Kerr Theatre de Broadway, et qui débutera le 03 octobre. Sa tentaculaire ferme de 200 hectares se trouve à 16 kilomètres à peine – mais à un monde de distance – de l'ancienne courageuse ville industrielle de Freehold, là où il a grandi et qui habite tant ses chansons.

Nous sommes accueillis par des employés chaleureux – et plus tard par Patti Scialfa, la choriste du E Street Band et femme de Springsteen depuis 26 ans – et nous sommes dirigés vers le salon de son studio d'enregistrement avant que l'homme lui-même n'arrive. Il est vêtu d'une chemise bleue en flanelle, d'un jean rapiécé avec des taches de peinture blanche dessus, des chaussures de travail et une paire de lunettes aviateur (qu'il enlève immédiatement), avec ses caractéristiques petites boucles d'oreilles en forme d'anneaux et de croix, avec ses colliers et ses bracelets. Il est chaleureux et amical, avec une poignet de main ferme et un regard clair, direct, si ce n'est légèrement réservé. Après tout, il y a un étranger chez lui (moi), et la vie et la carrière de Springsteen sont basées sur des relations familiales, longues de plusieurs décennies, avec son groupe, son management, son label, son staff – même sa guitare.

En dépit de son inclinaison pour la stabilité, le Boss n'est pas fan de l'inertie, et les virages stylistiques à 180° sont une marque de fabrique de sa longue carrière. Nonobstant la familiarité de ses chansons et de sa musique, chaque album et chaque tournée sont, de manière frappante, et de manière souvent drastique, différents de ce qui avait été fait juste avant, et aujourd'hui ne fait pas exception à la règle. A propos de l'album solo qu'il a terminé, et qui est attendu depuis longtemps, il dit : "Il est relié à mes autres albums solo d'un point de vue de l'écriture... mais il ne leur ressemble pas du tout. Simplement des personnages différents vivant leur propre vie". Son prochain spectacle à Broadway, une performance en solitaire, avec des chansons et des histoires racontées, dans une salle de 960 places, sert de contrepoids intime aux concerts de quatre heures dans des stades pleins, qu'il a joué pour la tournée anniversaire de The River pendant 13 mois, sur 89 dates, et qui s'est achevée en début d'année et qui, selon Pollstar, a rapporté la somme globale de 306,5 millions $.

Variety a attrapé Springsteen à un tournant rétrospectif inhabituel dans sa carrière. Sur scène, il a passé les deux dernières années à réfléchir à un album vieux d'approximativement 35 ans ; et dans Born To Run, sa convaincante biographie parue en 2016, qui servira de cadre aux chansons et aux histoires au cours du spectacle de Broadway, il a examiné toute sa vie. Et oui, à 68 ans, avec 65,6 millions d'albums vendus uniquement aux États-Unis (selon la Recording Industry Association of America) au cours d'une carrière qui a commencé au début des années 70, et des millions incalculables de billets de concert vendus, il y a beaucoup de choses à se souvenir.

Cependant, sa nature agitée persiste. Quelques heures après cette interview, il était sur la scène du Madison Square Garden avec Paul McCartney ; quatre jours plus tard, il effectuait la première répétition de son spectacle de Broadway, uniquement sur invitations, à l'université de Monmouth, à West Long Branch, NJ, à côté de sa ville bien-aimée d'Asbury Park ; six jours plus tard, il jouait avec Jackson Browne et "Little" Steven Van Zandt, son ami et partenaire musical depuis cinq décennies, dans la ville voisine de Holmdel. "Je suis toujours à la recherche de quelque chose de nouveau" dit-il. "Une grande chanson est toujours source d'inspiration – elle vous fait vouloir être grand. Donc, je suis toujours à l’affût".


Lu 459 fois