Bruce Springsteen
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Boston College, 09 septembre 2020

"La vie sans examen ne vaut pas la peine d'être vécue"



Le 09 septembre, l'artiste et musicien Bruce Springsteen s'est adressé à la classe 2024 de l'Université de Boston, au cours de l'Assemblée universitaire annuelle de première année (1). Les étudiants ont lu Born To Run, l'autobiographie de Springsteen, avant d'arriver sur le campus, et ils ont eu l'opportunité de poser des questions à l'artiste, sur sa vie et sur sa carrière, après leur avoir offert sa réflexion sur ce moment historiquement important.

****

Bienvenue, Université de Boston, promotion 2024 !

Si vous avez fait vos devoirs et lu mon livre, vous savez donc que je me suis lancé dans le rock'n'roll pour le sexe, la drogue, et le sexe. Attendez une minute, je me suis trompé de discours... Je plaisante. Recommençons, si vous le voulez bien...

J'aurais aimé que nous soyons tous rassemblés ce soir, mais comme vous le savez, les circonstances ne nous le permettent pas. Comme vous tous, j'ai moi aussi un baccalauréat, mais j'ai 70 ans, et je n'ai pas, et n'aurais jamais, un diplôme universitaire. J'ai grandi dans le milieu musical, un milieu peuplé d’innombrables créatures étranges et inhabituelles, où on apprend de son expérience, et non pas dans un livre. Dans mon domaine, vous êtes diplômé de l'école de la vie, comme on dit. C'est votre diplôme.

J'ai vécu cette vie. Et elle possède ses mérites. Mais par dessus tout, je regrette de ne pas être allé à l'université. Ce sera inoubliable et ce sera le voyage de votre vie. Mon fils, qui a été diplômé de cette même institution, me l'a dit. Vous allez vivre vos quatre prochaines années dans un lieu où la vie de l'esprit a une importance capitale. La vie de l'esprit est une chose merveilleuse. Avec votre vie spirituelle, c'est l'apothéose de votre expérience humaine. Prenez du plaisir avec votre corps et avec votre vie physique pendant que vous êtes jeune. Ne la gâchez pas, car les courbatures et les douleurs arrivent. Mais ici, dans ce lieu, vous ne négligerez pas la vie de votre esprit. C'est quelque chose qui m'a manqué et j'ai essayé de faire de mon mieux pour me former seul. J'ai été obligé de chercher mes professeurs et mes mentors dans les librairies et dans la rue. C'était positif, mais je n'ai pas été capable de m'immerger entièrement dans un endroit dédié à l'apprentissage, et c'est ce que j'aurais aimé.

Vous êtes sur le point de vous embarquer pour la plus grande aventure de votre jeune vie. Vous pouvez la gâcher, vous pouvez la foirer, ou vous pouvez absorber chaque minute de votre expérience, et en ressortir, à l'autre bout, comme un individu à la vision élargie, à la vigueur intellectuelle, caractère spirituel et gracieux, pleinement préparé à rencontrer le monde avec ses propres caractéristiques. Être jeune au sein de cette magnifique ville accueillante et être investi dans la vie de cette école est un privilège immense.

Aujourd'hui, nous sommes au milieu d'une expérience historique. Sous notre surveillance, on a fermé les États-Unis et le monde pendant ces six derniers mois. Vous êtes la première génération Covid. Vous êtes déjà avisé par cette expérience, pour apprécier ce qui est sous-estimé. Les événements sportifs, se rassembler avec ses amis, les concerts. Vous vous en souvenez ? Bientôt, nous allons nous tourner vers vous pour obtenir des réponses pour un monde meilleur et plus sûr. Alors, par où commençons-nous ?

Un travail satisfaisant. Dépensez votre énergie pour faire et étudier quelque chose qui vous inspire et que vous aimez. Vous ne le regretterez jamais. A votre âge, je gagnais 15$ par soir, à jouer dans un petit bar à Asbury Park, et j'en ai aimé chaque minute, car j'adorais ce que je faisais.

Un travail satisfaisant et inspirant est un des aspects les plus importants d'une vie comblée. L'argent est formidable, mais il ne fait pas tout. Tout le monde veut faire quelque chose de bien, mais ne faites pas simplement bien, faites quelque chose de bon. Choisissez une voie qui vous rende heureux, qui vous donne envie de vous lever chaque matin, pour aller au travail, et qui vous permette de dormir tranquillement la nuit. Puis, découvrez où et comment vous pouvez donner en retour, car vous allez toujours recevoir plus que ce que vous allez donner.

Deuxièmement. Les relations. Vous devez apprendre comment aimer et comment vous laisser aimer. C'est essentiel à la santé de votre âme. C'est de cette façon que vous prouverez votre valeur à votre communauté, votre famille, votre partenaire. Trouvez une place dans leurs vies et découvrez comment y fleurir. Découvrez celui que vous êtes.

Comme Socrate est censé avoir dit, "La vie sans examen ne vaut pas la peine d'être vécue". Exprimez vos émotions, partager votre vie intérieure et soyez émotionnellement généreux avec vos amis et votre partenaire. Toutes ces choses feront de vous une présence plus forte dans votre communauté, et vous permettront de donner plus de vous-même, avec amour et liberté. Ce qui vous rendra heureux.

Apprenez à être un citoyen informé, actif et engagé. Votre pays a besoin de vous, de votre vision, de votre énergie et de votre amour. Oui, de votre amour. Aimez votre pays, mais n'échouez jamais à être critique quand il arrive qu'il ne soit pas à la hauteur de vos et de ses idéaux. Écoutez les voix qui vous appellent depuis les textes fondateurs et gardez foi en elles.

Et puis votez. Votez, votez, votez. Seulement la moitié des américains vote. C'est un péché. Voter est un privilège immense et un de vos droits les plus sacrés, en tant que citoyen. Vous pouvez changer le cours de l'histoire. L’élection présidentielle de 2000 s'est jouée à 500 voix, plus ou moins. Nous avons récemment vu comment notre démocratie pouvait être fragile. Vous êtes les sentinelles, vous êtes les sentinelles à la porte d'une nation libre. Nous avons besoin de votre jugement. Nous avons besoin de votre vigilance et de votre engagement pour une Amérique plus grande, l'Amérique que nous portons dans nos cœurs. L'expérience américaine, tel que vous la vivez aujourd'hui, est une promesse inassouvie. La distance entre le rêve américain et notre réalité américaine reste plus grande que jamais. Bientôt, ce sera entre les mains de votre génération de faire tout votre possible, de réconcilier et combler ce fossé. C'est beaucoup vous demander, mais c'est ce que ça signifie, et vous m'excuserez l'expression, d'être né aux États-Unis.

Et pour finir, soigne-toi toi-même. Nous arrivons tous dans ce monde par un traumatisme. La première chose qui nous arrive, c'est d'être éjecté du foyer que représente le ventre maternel, et la première chose que nous faisons, c'est pleurer. Nous n'arrivons pas en rigolant. Il y aura plein de rires à venir, et d'amour. L'amour est tout ce qui importe. Aimer vos voisins, aimez vos amis, aimez votre famille, aimez votre partenaire et aimez-vous. Bonne chance. Profitez du voyage.


Lu 341 fois